Infos

par PhilippeB

Les 10 points clés pour réussir un bon entrainement de handballLorsque l’on prend en charge une ou plusieurs équipes, les façons de faire un entrainement sont nombreuses et variées.

Je vous propose de découvrir 10 points clés pour faire de bons entrainements et ainsi éviter les erreurs les plus importantes et avoir une base de travail à partir de laquelle vous pourrez construire, mettre en oeuvre et animer vos séances en mettant un maximum d’atouts dans votre … survêtement 😉

 

1 / Bien se préparer ! C’est un de mes conseil préféré : 80% de la réussite c’est la préparation :

 

Définir un thème principal à aborder dans la séance !

A partir du thème choisi, vous pouvez  fixez 2 ou 3 objectifs maximum que vous souhaitez travailler avec vos équipes. Ces objectifs peuvent être définis en fonction de ce que vous voulez mettre en place tout au long de l’année avec vos joueuses et joueurs ou ils peuvent être ponctuels.

Selon le temps de votre séances, prévoyez alors 4 à 5 exercices qui vont rythmer votre séance. Les exercices peuvent suivre un ordre que vous suivez à chaque séance ou bien s’organiser en fonction du thème que vous aurez choisi. Par exemple, si vous voulez travailler la montée de balle, servez-vous de ce fil rouge dans tous les exercices : de l’échauffement, en passant par l’échauffement des gardiens de but ou encore le travail sur les savoir-faire collectifs par exemple

Vous avez votre thèmes, vos 2-3 objectifs, vos exercices… il ne vous reste plus qu’à vérifier votre liste de matériel nécessaire, vérifier que tous les joueurs dont vous avez besoins sont présents – difficile de faire un échauffement GB sans gardien de but 😉

2 / Regroupez-vous à l’heure précise du début de l’entrainement. 

 

C’est le moment de présenter à vos joueuses et joueurs les objectifs de la séance ainsi que les différents exercices qu’ils vont réaliser. Expliquez leur, brièvement, pourquoi vous avez choisi ces exercices et ces objectifs. Le pourquoi est toujours important.

3 / Demandez à vos équipes de respecter les moments d’échanges

 

Lorsque vous présenterez les consignes des exercices, les corrections ou si une joueuse ou un joueur pose une question : il ne faut pas que les autres discutent ou dribblent à ce moment là, par exemple.

Le plus simple et le mieux est de déterminer avec vos équipes des règles du jeu dès le début de saison ! Elle doivent être mise en place de façon collégiales avec le groupe et fixent le fonctionnement toute l’année – par exemple, 10 pompes par minutes de retard à l’entrainement 😉

4 / Parlez lentement et fort pour que tout le monde puisse entendre… et surtout comprendre.

 

En moins d’une minutes, vous devez être en mesure d’avoir expliqué votre exercice. Si cela prend trop de temps, c’est que votre exercice est peut être trop compliqué ou que vous n’êtes pas suffisamment clair 😉

N’hésitez pas à mettre en place votre exercice, les joueurs aux postes concernés au fur et à mesure de votre explication. Cela peut favoriser la compréhension de vos groupes.

5 / L’échauffement est une mise en condition des corps à la suite de l’entrainement.

 

Les jeunes catégories se mettent plus rapidement en situation que les séniors par exemple. Tenez en compte dans le choix de vos exercices.

Mettez rapidement les joueuses et joueurs en mouvement.

Si vous sentez votre groupe un peu distrait, ne débutez pas avec des exercices où les joueurs sont par 2.

6 / Pendant l’exercice, focalisez-vous uniquement sur votre objectif principal.

 

Vous ne pouvez pas tout corriger en même temps ! Restez sur votre fil rouge ! Si vous avez décidé d’améliorer les savoir-faire défensif, ne corrigez pas le 1 contre 1 de l’attaquant… Focalisez-vous sur ce que fait le défenseur : ses appuis sont-ils bien orientés ? Se positionne-t-il bien entre l’attaquant et le but ?…

7 /Régulez vos exercices !

 

Vous avez préparé l’exercice chez vous – voir point 1 ;-), vous avez peut-être téléchargé une fiche exercice « Entrainement-Handball » et vous pensiez que l’exercice se passerait à merveille … En fait, non ! Rien ne fonctionne comme vous l’imaginiez. Vous avez alors plusieurs choix :

  • si l’exercice est trop compliqué pour votre groupe : il vaut mieux alors l’arrêter et passer à votre exercice suivant ou refaire un exercice d’une séance précédente que vous avez en tête.
  • si l’exercice semble pouvoir convenir à votre groupe mais les savoir-faire ce certains membres de l’équipes ne sont pas encore assez développé : vous pouvez adapter la vitesse d’exécution : n’hésitez pas à faire débuter l’exercice en marchant pour le faire bien puis ensuite d’accélérer petit à petit pour le faire vite et enfin pour le faire vite et bien 😉
  • Et bien sûr en fonction des critères de réussite que vous voulez voir chez vos joueuses et joueurs adaptez : les distances, les contraintes, le temps, le nombre de ballon… Tout les outils de la régulation … à découvrir dans notre article entièrement tourné autour de la régulation.

8 /Des défis, toujours des défis, encore des défis

 

Challengez vos équipes, faites jouer vos équipes… Rien de tel que des défis pour motiver vos groupes ! Adaptez ces défis, jeux en fonction de l’âge de vos équipes…

Un bon défi va véritablement stimuler vos joueuses et joueurs à la fois individuellement mais aussi collectivement

 

9 / Mettez en avant le positif !

 

Encouragez celles et ceux qui essaient de s’améliorer, qui essaient de suivre les consignes, qui sont attentifs, même si ils ne réussissent pas ! Essayez d’avoir la même attitude avec tout le monde et restez cohérents dans vos choix, positions et encouragements.

 

10 / Débriefez votre séance.

 

Collectivement avec vos joueuses et joueurs. Rien de tel qu’un petit retour de leur part pour connaître leur ressenti sur la séance, sur ce qu’ils ont appris…ou pas 😉

Individuellement : notamment si vous avez eu un soucis avec l’un des joueurs. Il faut discuter de l’incident, du problème en tête à tête à la fin de l’entrainement pour régler au plus vite tout litiges ou incompréhension

Personnellement : prenez un temps pour noter ce qui a fonctionné, ce qui n’a pas fonctionné. Notez les exercices que vous voudrez refaire, annotez ceux que vous voulez modifier… `

 

 

Cette liste n’est bien évidement pas exhaustive. Elle est simplement un petit mémento que vous pouvez (devez !) adapter à votre propre pratique, à votre fonctionnement.

Elle vous permettra toutefois d’avoir les bases qui vous guideront pour que vos entrainements soient le plus réussis possible.

 

BON ENTRAINEMENT 😉