Synthèse des statistiques des matchs de l'Euro féminin 2020 de Handball

Le contexte sanitaire de la fin d’année 2020, nous a éloigné des terrains pour la plupart d’entre nous. L’Euro féminin du mois de décembre 2020 était donc l’opportunité de se focaliser sur un sujet, les statistiques. L’idée était de prendre et analyser les statistiques des différentes équipes de l’Euro et d’identifier les éléments clés ou apprentissages qui peuvent être transposés à nos équipes au quotidien.

L’objectif: comment s’inspirer du très haut niveau pour faire progresser son équipe ?

Les entraîneurs amateurs à leurs tablettes

Pour prendre ces statistiques, nous avons sollicité la communauté d’Entrainement-Handball qui a répondu présent en moins de 48 heures. Chaque coach participant s’est vu attribué une équipe dans l’objectif de la suivre durant tout le tournoi

Nous avions donc une équipe motivée pour prendre les statistiques… il restait à savoir comment ?

Nous avons laissé le papier, le crayon de coté et avons choisi d’utiliser Steazzi. la solution de gestion de statistiques dédiée au monde du handball. Avec son téléphone ou sa tablette, chacun des coachs a pu prendre en main rapidement l’outil sur un match de test.

 

Choisir pour analyser et comparer

Avec l’ensemble de l’équipe, nous avons ensuite défini les statistiques prioritaires à saisir afin de pouvoir comparer des éléments similaires entre équipes. Le focus a été mis sur deux axes principaux :

  • se concentrer sur des statistiques équipes plutôt que des statistiques individuelles
  • comparer et analyser les comportements défensifs et offensifs
  • un des exemples est donc de comptabiliser le nombre de fautes, 7 mètres, 2 minutes provoqués et subis.

L’Euro vu côté statistiques

Nous étions parti pour 47 matchs avec ces 16 équipes.

Le premier constat est que l’utilisation de Steazzi est rapide et efficace pour tous dès le premier match. La disponibilité de l’ensemble des matchs en rediffusion permet de se familiariser avec son équipe et le nom de chacune des joueuses. Ce n’est pas toujours simple! Cependant le constat est que progressivement, plusieurs coachs saisissent les statistiques en direct.

Tous les matchs ont été saisis et la plupart l’ont été pour les deux équipes qui se confrontaient. Au final, ce sont donc :

  • 88 saisies effectuées pour 47 matchs
  • 2410 buts saisis
  • 19160 événements saisis soit une moyenne de 218 événements par match
  • un maximum de 397 événements saisis pour des matchs de la Croatie !

Les statistiques parlent d’elles-mêmes

Quelques constats inspirants issus des statistiques récoltées:

1/ Les équipes de Norvège et France qui arrivent en finale sont les deux équipes qui ont les meilleures statistiques sur :
– Le nombre de balles perdues.
– L’efficacité globale des gardiennes
– L’efficacité offensive des joueuses
– Le ratio de fautes provoquées vs fautes subies afin d’en déduire l’impact de l’équipe sur le jeu.

2/ L’équipe de Croatie finit avec la médaille de bronze. Sur l’ensemble des statistiques saisies, l’équipe croate est globalement entre la 4ème et 8ème place. Cependant elle ne doit pas sa médaille au hasard. La Croatie est l’équipe qui a été la plus constante dans sa performance sur l’ensemble du tournoi à tous les niveaux. Les seuls matchs fatals aux croates sont les matchs contre l’équipe de France et … de Norvège où le nombre de pertes de balles sont doublées (14 contre 7 en moyenne sur les autres matchs) et l’efficacité gardiennes divisée par deux (16,5% en moyenne sur ces deux matchs contre 37% sur les autres matchs).

3/ Le jeu finit souvent aux 6 mètres. Les équipes de Norvège et de de France sont à plus de 80% de tirs aux 6 mètres. La majorité des équipes sur le tournoi ont un pourcentage minimum de 70% de tirs à 6 mètres. Les seules équipes avec un pourcentage inférieur à 70% sont les Pays Bas (69%) et la Russie (68%). Certains matchs, dont ceux de l’équipe de France, finissent à 90% de tirs aux 6 mètres.

4/ Les équipes qui arrivent en demi-finales sont les quatres équipes qui ont perdu en moyenne le moins de balles par match et qui ont le moins tiré en moyenne hors cadre ou sur les poteaux.

 

Un document de synthèse pour partager l’expérience

Nous avons construit un document de synthèse à partir de cette expérience que nous partageons avec vous.

Vous y trouverez dans la page le lien de téléchargement de la synthèse de nos résultats d’une part par équipe et de l’autre part par thèmes selon les critères que nous avions choisit au départ.

 

Une expérience réussie

Cette expérience a motivé plusieurs coachs à utiliser Steazzi dans lors des matchs avec leurs propres équipes, le jour où nous pourrons rejouer, en se focalisant par exemple sur quelques statistiques clés qu’ils pourront suivre dans la durée.

Un autre constat est le faible pourcentage de tirs à 9 mètres sur le handball féminin qui fait se poser des questions à certains coachs d’équipes féminines.

Les coachs amateurs ont tellement apprécié l’approche, qui leur a permis de voir l’euro sous un autre angle, que l’idée de recommencer l’expérience pour le mondial masculin s’est présentée très rapidement 🙂