Infos

par Stéphane Bonnenfant

Pourquoi mettre en place une défense 1-5 mixte ?

 

Tout d’abord je voudrais expliquer pourquoi j’ai voulu mettre cette défense en place. Deux éléments importants ont poussé ma réflexion dans ce sens.

Le 1er est simple : lorsque j’étais encore joueur les défenses de zone « à l’ancienne » m’ennuyait énormément ; ce n’est pas négligeable, cela m’a marqué je pense.

La 2ème est que je me suis retrouvé à prendre une équipe seniors un peu au pied levé, avec pour seule expérience d’entraineur, des jeunes par le passé. Donc fondamentaux etc…

Cette équipe avait un morphotype général plus tôt « petit ».

Une réflexion m’est donc venue : pourquoi au lieu de protéger le but, on irait pas plus tôt récupérer le ballon …

Maintenant fallait réfléchir à comment on pouvait s’organiser pour cela, de façon cohérente pour que l’on puisse la jouer dans le plus de cas possible.

Les principes de la défense 1-5 mixte :

 

Le but de cette défense est de faire déjouer l’attaque en la perturbant, afin de provoquer des prises de risque sur les passes ( passe d’Arrière Latéral à Arrière Latéral ), dribbles loin du but ( perte de crédit d’action ) ou s’isoler sur un des cotés du jeu.

J’ai donc demandé à mes joueurs d’avoir des comportements de zone coté ballon et d’avoir des comportements homme à homme à l’opposé du ballon, les poussant à sortir des 9m pour jouer la dissuasion, le harcèlement, l’interception, le contrôle vers l’extérieur.

Mais en leur demandant de ne neutraliser qu’en dernier recours, je ne vous apprend rien en vous disant qu’en multipliant les neutralisations et donc les fautes on ne récupère pas le ballon.

Mes consignes au départ ont été les plus simples possible, interdire aux Arrières Latéraux de courir vers le centre, avoir une distance de combat suffisante pour pouvoir contrôler le vis à vis, obliger les Arrières latéraux à courir dans l’intervalle 1-2 en le contournant. Ce dernier point est important : contrôler son vis à vis afin de l’amener dans le 1-2 est quasiment déjà gagné, puisque d’un point de vue moteur ce n’est pas la chose la plus simple à faire.

Ce fut même l’élément déclencheur d’une prise de conscience collective :

  • par une activité défensive cohérente et surtout réfléchie, on arrive à amener les Arrière Latéraux à prendre des shoots assez compliqué et ainsi récupérer le ballon via notre gardien. Cela a permis aux joueurs de comprendre que défendre avec sa tête permet de faire déjouer l’attaque adverse.

A partir de la l’utilisation des savoir-faire individuels défensifs étaient de retour dans la tête de tous. Une dissuasion dans le bon timing peut provoquer une mauvaise passe, une hésitation. On n’agit plus de façon prévisible, on ne subit plus l’attaque, ON ATTAQUE L’ATTAQUE, ON A DES INTENTIONS.

Et je trouve que cela manquait dans notre jeu.

Les points positifs de la défense 1-5 mixte :

  • Cette défense, une fois « maitrisée » permet de récupérer beaucoup de ballons. Pour m’en rendre compte et m’appuyer auprès des joueurs sur quelque chose de concret, j’ai demandé à prendre les statistiques uniquement sur cet aspect du jeu à un membres de l’équipe à chaque match : on arrive à récupérer 6 ballons sur 10 attaques lorsqu’on utilise cette défense. C’est une vraie arme lorsqu’on la « maitrise » .
  • ET surtout cela développe « l’intelligence » du joueur et améliore sa lecture du jeux. Tout ceci étant évidement primordial en attaque. Mon maitre mot pendant la période d’apprentissage de cette défense était « il faut que tu les rendes plus intelligents, plus malins, plus joueurs, qu’ils prennent des risques OUI mais qu’ils les maitrisent du mieux possible. »

Les points négatifs de la défense 1-5 mixte :

  • Il faut que les 7 joueurs présents sur le parquet adhérent à ce projet défensif, qui soyons clair est ambitieux. Si un seul n’est pas au diapason la défense se fera percer de toute part.
  • Ensuite c’est une défense extrêmement consommatrice d’énergie. Au départ avec l’équipe réserve, nous la tenions 10 minutes par mi-temps pas plus ! Lorsque je l’ai mise en place en équipe 1, en Nationale 3, 15 minutes, c’était déjà beau mais très rare. Alors j’ai pris le parti d’organiser ma préparation physique sur l’explosivité, l’organisation motrice, l’enchainement d’effort court mais intense et surtout répété.
  • individuellement il est indispensable d’avoir des joueurs «forts » dans le duel car les espaces en cas de grain de sable peuvent être assez grand entre les joueurs.

Faire attention :

  • Aux signes de fatigues ! En effet si les numéros 2 ne redescendent plus lorsqu’ils doivent passer en zone, on se retrouve très vite avec une fausse 1-2-3 non maitrisée et du coup plus du tout efficace.
  • A la répartition du pivot. Je n’en ai pas parlé volontairement parce que sinon ce serait vite ennuyant. Mais il faut évidemment s’organiser pour le gérer, prise à deux alignements bas en V, prise à deux désalignés, voir semi-stricte du 3 bas lors des déplacements entre les deux n°2. A vous de voir ce qui correspond le mieux à votre équipe.

Conclusion

Cette défense est joueuse, cette défense est risquée, mais si elle est bien bossée et cohérente … cette défense est redoutable.

Il n’est pas possible de la tenir 1h donc il faut forcément avoir une autre défense. Elle peut être utilisé en défense que j’appellerai d’urgence.

Elle provoque une activité défensive des plus intéressantes. Elle est particulièrement efficace contre une équipe ayant des Arrières Latéraux shooteurs.

Laisser de la liberté aux joueurs tout en la régulant donnera plus de plaisir individuel et collectif et par conséquent plus d’investissement individuel et collectif.

 

Le handball est un JEU et si on essayait d’être JOUEUR.

 

Stéphane 37 ans, entraîneur au club de l’Entente Plesseene Handball dans le 94.

Joueur de 6 ans à 32 ans.

Entraîneur depuis l’âge de 15 ans sur les catégories jeune. J’ai été adjoint de l’équipe première du Plessis Trévise en N3 lors de la saison 2016-2017 et seul à la tête de cette même équipe pour la saison 2017-2018.

Titulaire du diplôme Entraîneur Inter Région depuis Mai 2017.